LCR

Ligue Contre-Révolutionnaire
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les différentes formes du trotskisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Administrateur
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 192
Age : 67
Localisation : Patagonie
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Les différentes formes du trotskisme   Sam 21 Oct - 14:38

Question
Trotskisme en France
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En France, plusieurs groupes (à peu près une vingtaine) et trois organisations se réclament du trotskisme (réf.1).


Historique

Léon Trotsky est expulsé d'Union soviétique en 1929 et s'installe en Turquie, puis en France où La Ligue communiste de France est fondée. En 1933 la moitié des membres (35) de celle-ci sont exclus et forment L’Union Communiste (mouvement non trotskiste). Les trotskistes se retrouvant à moins d'une quarantaine pour toute la France en tirent la conclusion qu'ils « ne peuvent devenir une force sérieuse dans le mouvement ouvrier » et ne peuvent construire une IVe Internationale qu'en entrant « avec audace, rapidité et unanimité » dans le Parti socialiste. Ce faisant, il ne font que suivre les directives de Léon Trotsky de se fondre dans le Front unique PCF-PS :

« Le Front unique des PS et PC renferme en soi de grandioses possibilités. Si seulement il le veut sérieusement, il deviendra demain le maître de la France, mais il doit le vouloir. La clef de la situation est maintenant dans le Front unique. » Léon Trotsky, 9 septembre 1934

Ainsi, les débuts du trotskisme en France sont marqués par des rapprochements et des ruptures avec d'autres partis, comme la Section française de l'Internationale ouvrière ou le Parti socialiste ouvrier et paysan qui en est issu (ancien courant « Gauche révolutionnaire » de la SFIO).

Après avoir fondé en France la Quatrième Internationale en 1938, Léon Trotsky est assassiné au Mexique en 1940.

Les trotskistes français se perdent dans la guerre, collaborant (Voir Trotskistes français durant la seconde guerre mondiale), refusant de prendre parti (« derrière chaque soldat allemand se trouve un travailleur allemand ») ou résistant. Si les deux principaux partis et quelques groupuscules se retrouvent à la Libération dans le PCI, un groupuscule (quatre puis sept personnes) dirigé par David Korner refuse de s'y joindre, qui sera le précurseur de Lutte ouvrière.

En 1946, la « tendance Chaulieu-Montal » (Cornelius Castoriadis-Claude Lefort) du Parti communiste internationaliste (PCI) se constitue et prend le nom de « Socialisme ou Barbarie », avant de rompre avec le PCI deux ans plus tard. En 1952, c'est la séparation entre les lambertistes de Pierre Boussel (qui mènera au Parti des travailleurs) et le PCI, qui sera influencé par mai 1968 pour mener à la Ligue communiste révolutionnaire (LCR). En 1975, une des tendances de la LCR rejette l'électoralisme de l'organisation, ainsi que son analyse de l'URSS. Elle rompt avec la LCR et constitue l'Union Ouvrière qui évoluera vers des positions proches de l'ultra-gauche.

La fin du XXe siècle voit une notoriété importante du porte-parole de LO (Arlette Laguillier), et le début du XXIe siècle celui de la LCR (Olivier Besancenot). Ces deux organisations font même liste commune aux élections régionales de 2004. Au tournant du siècle, la LCR évolue peu à peu vers les positions altermondialistes.

x Ligue communiste de France (1930- 1934, rejoint la SFIO)

├─> x Parti communiste internationaliste (Raymond Molinier) (non reconnu par Léon Trotsky, 1936 - 1943)
│ │
│ └─> Comité communiste internationaliste (1943 - 1944)

└─> x Parti ouvrier internationaliste (exclus de la SFIO en 1936 - 1944)

├─> x Parti communiste internationaliste IVe Internationale (fusion entre le CCI et le POI, 1944 - 1969)
│ │
│ │ Jeunesse communiste révolutionnaire (exclue du PCF
│ │ et de l'UEC, 1966 - 1969)
│ │
│ ├─> x Parti communiste internationaliste - Secrétariat Unifié (pabliste) (1952-1969)
│ │ │
│ │ └─> x Ligue communiste (fusion des deux précédents, 1969 - 1973)
│ │ │
│ │ └─> x Ligue communiste révolutionnaire (1974 - ...)
│ │ │
│ │ ├─> x Ligue trotskiste de France (1975 - ...)
│ │ │ │
│ │ │ └─> Ligue pour la quatrième Internationale (1998 - ...)
│ │ │
│ │ ├─> x Jeunesses communistes révolutionnaires (1979- ...)
│ │ │ │
│ │ │ ├─> x Jeunesses communistes révolutionnaires - Égalité (1989 - 1993)
│ │ │ │ │
│ │ │ │ ├─> Gauche révolutionnaire (1993 - ...)
│ │ │ │ │
│ │ │ │ └─> x Jeunesses communistes révolutionnaires - Égalité sociale (1993 - 1994, forme les JCR-RED avec les JCR - Autre chose, voir plus bas)
│ │ │ │ │
│ │ │ │ └─> Jeunesses communistes révolutionnaires Red (1994 - ...)
│ │ │ │
│ │ │ └─> x Jeunesses communistes révolutionnaires - Autre chose (1989 - 1994 )
│ │ │ │
│ │ │ └─> Jeunesses communistes révolutionnaires Red (1994 - ...)
│ │ │
│ │ ├─> x Socialisme international (influencé par le Socialist Workers Party, 1982 - 1997)
│ │ │ │
│ │ │ ├─> Gauche ! (1997 - 2002, rejoint la Ligue communiste révolutionnaire, voir plus haut)
│ │ │ │
│ │ │ └─> Socialisme par en bas (1997 - 2004, rejoint la Ligue communiste révolutionnaire, voir plus haut)
│ │ │
│ │ └─> Unité et révolution (2002, rejoint le Parti des travailleurs, cf infra)
│ │
│ │
│ └─> x Organisation communiste internationaliste courant lambertiste, 1952 - 1981)
│ │
│ ├─> x Parti communiste internationaliste lambertiste (1981 - 1985)
│ │ │
│ │ ├─> x Mouvement pour un parti des travailleurs (1985 - 1991)
│ │ │ │
│ │ │ └─> x Courant communiste internationaliste du Parti des travailleurs (1991 - ...)
│ │ │ │
│ │ │ ├─> Groupe communiste révolutionnaire internationaliste (2002 - ...)
│ │ │ │
│ │ │ └─> x Groupe La Commune (1992 - ...)
│ │ │ │
│ │ │ └─> Groupe socialiste internationaliste (1992 - ...)
│ │ │
│ │ ├─> x Comité pour le redressement politique et organisationnel du Parti communiste internationaliste (1984 - 1987)
│ │ │ │
│ │ │ └─> x Comité pour la construction du Parti ouvrier révolutionnaire, pour la reconstruction de la IVe internationale (1987 - 1991)
│ │ │ │
│ │ │ └─> x Comité pour la construction du Parti ouvrier révolutionnaire, la construction de l’Internationale ouvrière révolutionnaire (1991 - 1997)
│ │ │ │
│ │ │ └─> x Cercle pour la construction du Parti ouvrier révolutionnaire, de l'Internationale ouvrière
│ │ │ │
│ │ │ ├─> ? (1999 - ...)
│ │ │ │
│ │ │ └─> Groupe bolchevik (2001 - ...)
│ │ │
│ │ └─> Groupe trotskiste pour la reconstruction de la IVe Internationale (1986 - ...)
│ │
│ └─> Groupe bolchévique-léniniste (1955 - fin 50' ), rejoint le Parti socialiste unifié


├─> x Union communiste (1939 - 1950)
│ │
│ └─> x Voix ouvrière (1956 - 1968)
│ │
│ └─> x Union communiste (trotskiste) : Lutte ouvrière (1968 - ...)
│ │
│ └─> x Voix des travailleurs (1997 - 2001, rejoint la Ligue communiste révolutionnaire, cf infra)
│ │
│ └─> Alternative révolutionnaire socialiste (2001 - ...)

├─> Pouvoir ouvrier (1994 - 2003) - section française de la Ligue pour une Internationale communiste révolutionnaire puis Ligue pour la cinquième Internationale

├─> Ligue communiste (influencé par le Socialist Workers Party, 1999 - ...)

└─> Fraction trotskyste pour la Quatrième internationale (France) (section française de la Fraction trotskyste - Stratégie internationale

Formations importantes

La Ligue communiste révolutionnaire qui a pour porte-parole Alain Krivine, Roseline Vachetta et Olivier Besancenot, membre de la IVe Internationale. Les militants de la LCR interviennent dans le mouvement social au sein des syndicats FSU, SUD, CGT ainsi qu'à ATTAC, elle regrouperait un peu plus de 3500 adhérents en 2005 avec une forte proportion de jeunes. (réf.1).
Lutte ouvrière ou Union Communiste (Trotskiste), membre de l'UCI (Union communiste internationaliste), surtout connue grâce sa porte-parole, Arlette Laguiller, qui a obtenu 5,3 % aux élections présidentielles de 2002. Lutte ouvrière met l'accent sur les ravages du capitalisme et le rôle central de la classe ouvrière dans la transformation future de la société. Elle tire ses origines d'un groupe formé pendant la 2ème guerre mondiale autour d'un militant (David Korner dit Barta) qui s'était séparé en 1939 de l'organisation française de la IVe Internationale. LO regrouperait environ 7000 adhérents (en 2004 selon LO).
Le Courant communiste internationaliste (CCI), nom du courant trotskiste du Parti des travailleurs (PT). Le CCI est issu du Parti communiste internationaliste (PCI), anciennement Organisation communiste internationaliste (OCI). Ce courant, qui publie la revue théorique de la IVe Internationale, La Vérité, avait quitté la IVe Internationale en 1952 pour s'opposer aux consignes de celle-ci visant à infiltrer le PCF. Le CCI, qui représente le courant lambertiste, affirme être pour l'indépendance réciproque des partis et des syndicats, pour l'abrogation du traité de Maastricht et chercherait à construire « les États-Unis socialistes d'Europe ». Ce courant regrouperait moins de 1000 adhérents (ref.1) (selon d'autres sources environ 50% du total des 6000 adhérents revendiqués par le PT).

D'autres formations

Mais aussi une nébuleuse d'agrégats minuscules représentant au total un millier d'adhérents :

Amis de l'Egalité. Groupe se rapprochant de la mouvance libertaire.
Carré rouge, collectif marxiste animé par l'économiste François Chesnais
Combattre pour le Socialisme (CPS) - Cercle pour la construction du parti ouvrier révolutionnaire. Le cercle édite le bulletin « CPS », fondé par Stéphane Just
Combattre pour le Socialisme (CPS) - Comité pour la construction du parti ouvrier révolutionnaire
Le Comité Communiste Internationaliste-Trotskyste ou CCI-T issu de CPS qui édite le bulletin "Combattre pour en finir avec le capitalisme"
Le Groupe Bolchevik qui édite le bulletin « Révolution Socialiste »
Le Groupe communiste révolutionnaire internationaliste (CRI) qui édite le journal « le CRI des travailleurs »
Le Groupe socialiste internationaliste (GSI), animé par Antonio Gusmann, section française de la Ligue Internationale des Travailleurs (LIT) qui publie L'Internationaliste.
Le Groupe La Commune, fondé par Pedro Carrasquedo et Alexis Corbière
La Gauche révolutionnaire, fondée par Raymond Debord
La Ligue Trotskiste de France, édite le journal le Bolchévik et est connue pour sa défense inconditionnelle de l'URSS, La LTF est la section française de la Ligue Communiste Internationale (International Communist League, fourth internationalist), surtout présente aux États-Unis.
Prométhée (dans la mouvance du PCF)
Liaisons (dans la mouvance du PS)
La Riposte. Formation marxiste indépendante dont les idées et orientations ont néanmoins trouvé des points d'appui dans le PCF et le MJC. La Riposte soutient le PCF aux élections, encourage la participation active au parti, mais critique le caractère "réformiste" de son programme actuel. Son influence dans le parti est marginale.
Militant. Bulletin et site internet trotsko-luxemburgiste qui dispose d'une certaine audience dans le PCF et le PS. Militant a une assise signicative dans les milieux ouvriers immigrés maghrébins et malien en région parisienne via l'Association populaire d'entraide. [1]
L'ensemble des mouvements trotskistes en France représenterait un total d'environ 6 000 adhérents[1]. Le trotskisme représente depuis une dizaine d'années un phénomène politique qui se retrouve dans les urnes avec un potentiel de 4 à 10 % des votants.

Parmi les phénomènes sociaux et politiques susceptible de développer les idées trotskistes (augmentation du nombre d'adhérents, score aux élection), on trouve la défection d'adhérents du PC, consécutive à la chute de l'URSS, le climat néolibéral dénoncé par les militants révolutionnaires, très actifs dans le paysage social, mais aussi par certains syndicats, mouvements altermondialistes, associations diverses (DAL, AC !...), milieu universitaire...


Références :
↑ chiffre des adhérents donnés pour 2002 ou 2003 par des journaux comme Le Figaro ou l'hebdomadaire Valeurs actuelles.

Bibliographie :
Christophe Nick, Les Trotskistes, Fayard, 2002, 380p.
Frédéric Charpier, Histoire de l’extrême gauche trotskiste. De 1929 à nos jours, Éditions n°1, 2002, 402p.
Daniel Bensaïd, Les Trotskysmes, PUF, 2001.
Daniel Erouville, Qui sont les Trotskystes (d'hier à aujourd'hui), L'Harmattan, 2004.
Olivier Besancenot, Révolution, 100 mots pour changer le monde, Gallimard, 2003.
Robert Barcia, La véritable histoire de Lutte Ouvrière, Denoël, 2003.

Voir aussi :
Extrême gauche
Mouvements et partis politiques

Liens externes :
(fr) Rapport des RG sur les groupes d'extrème-gauche
"Le mystère trotskiste en France", article du magazine Surlering
Le troskysme sort de l'ombre, par Michel Taubmann

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trotskisme_en_France
Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtrotskiagora.fr-bb.com
Jack

avatar

Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les différentes formes du trotskisme   Dim 22 Oct - 23:43

VIVE LES TROTSKISTES!!!! ILS SONT MOINS PIRE QUE VOUS!!!!
omg je sent que j'écrit tout seul moi
je me demande qui va abbandoner en premier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 192
Age : 67
Localisation : Patagonie
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: Les différentes formes du trotskisme   Lun 23 Oct - 4:44

Jack a écrit:
VIVE LES TROTSKISTES!!!! ILS SONT MOINS PIRE QUE VOUS!!!!
omg je sent que j'écrit tout seul moi
je me demande qui va abbandoner en premier
Ben c'est toi qui va abandonner. Parce que dans le meilleur des cas tu t'apercevras que tes propos suffisent à te déservir tout en desservant la cause assez floue que tu prétends défendre ; et dans le pire des cas tu te feras bannir du forum qui n'a pas besoin d'agitateur stérile. Pour les agitateurs de neurones, pas de problème !

Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumtrotskiagora.fr-bb.com
Le Normand

avatar

Masculin
Nombre de messages : 3
Age : 26
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Les différentes formes du trotskisme   Dim 25 Mar - 16:11

Jack a écrit:
VIVE LES TROTSKISTES!!!! ILS SONT MOINS PIRE QUE VOUS!!!!
omg je sent que j'écrit tout seul moi
je me demande qui va abbandoner en premier
le boulet Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anti-marx

avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Les différentes formes du trotskisme   Dim 25 Mar - 22:52

Vive les trotskistes !!! Ils sont moins pire que les réactionnaires de ce forum !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thibault

avatar

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 33
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Les différentes formes du trotskisme   Mar 27 Mar - 11:14

Oui ils détruisent les transformateur EDF ce que ne fait point le fnj et les réactionnaires (personnes qui veut engendré une réaction pour le bien être du pays et de son pays)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeunessespatriotiques27.hautetfort.com
Raspoutin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Les différentes formes du trotskisme   Dim 26 Aoû - 19:29

Jack a écrit:
VIVE LES TROTSKISTES!!!! ILS SONT MOINS PIRE QUE VOUS!!!!
omg je sent que j'écrit tout seul moi
je me demande qui va abbandoner en premier


:suspect: Est-ce bien du Français?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les différentes formes du trotskisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les différentes formes du trotskisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les différentes formes de la monnaie
» Présentation des causes culturelles du rejet des personnes différentes
» Les différentes textures des fap et des lipstick mac ?
» Question sur les différentes tenues.
» Différentes panures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LCR :: Héritage du socialisme révolutionnaire :: Les groupuscules d'extrême gauche-
Sauter vers: